17/06/2007

La promenade plantée : entre nature reconstituée et étonnement architectural, pour une balade alternative dans Paris

ff44f08deeca8af17f89dbc6a04ef08b.jpgLa Promenade plantée est une sorte de "ligne verte" au coeur de Paris. Elle traverse le 12e arrondissement depuis Saint-Mandé jusqu'à l'opéra de Bastille. Sa longueur est de 4,5 km. Mais en réalité elle peut trouver sans forcer un prolongement logique vers le Bois de Vincennes jusqu'à Nogent sur Marne.

Et si on est un fana de "walking", rien n'empêche ensuite de continuer (ou de démarrer)  sur les bords de Marne qui offrent eux aussi un peu de nature urbaine.

Cette "coulée verte" est une ancienne voie ferrée recyclée en une astucieuse promenade plantée et arborée. Elle a été aménagée de telle sorte que les piétons aussi bien que les cyclistes et les aficionados du roller puissent l'utiliser en bonne intelligence. Les voies ont en général été conçues pour que ce petit monde puisse coévoluer pacifiquement sans trop se gêner (en particulier au niveau des tranchées à l'est).

A pied, le segment parisien se parcourt en une bonne heure. Toutefois, ce délai est difficilement tenable vu le nombre de curiosités inattendues qui s'offre aux promeneurs. Il est exclu d'éviter les pauses photos, les moments d'étonnements architecturaux et autres farnientes...

La Promenade plantée trouve son inspiration quelque part dans le mythe des antiques Jardins suspendus de Babylone enfin de Sémiramis pour être plus juste, voire Ninive pour ajouter encore plus à la confusion.

On peut s'aventurer à dire que cette idée d'urbanisme représente l'une des merveilles de Paris. Recycler une ancienne voie de chemin de fer encombrante et à l'abandon en une artère végétale en plein Paris est plutôt une bonne idée. L'alternative aurait été de la  bétonner ou de l'offrir aux prédateurs immobiliers. Remarque, dans un tout autre registre, on aurait pu imaginer un énorme mall (galerie commerciale). Enfin, cela n'a pas été le parti pris de la ville de Paris et c'est tant mieux !

Si vous aimez les surprises urbanistiques, les créations jardinières déroutantes et un peu de calme relatif au sein de notre grande Babylone à nous alors la Promenade plantée est une balade providentielle !
 
Vous ferez l'expérience de vallées encaissées et sombres de l'ancienne voie ferrée transformée en espaces verts, des tunnels réhabilités avec parfois une touche artistique, des allées rectilignes bordées de tilleuls fleuris, des prairies rationnelles en pleine ville, des passerelles qui bougent, des canyons architecturaux, des canaux méridionaux, des bambouseraies, des jardins quasi-tropicaux, des fleurs "Téquila sunrise"...

Profitez d'une jolie soirée d'été, l'heure de fermeture est à 21:30 du 15 mai au 31 août. De plus, en fin de journée la lumière est plus propice pour vivre une scénographie spéctaculaire.


Accès

Au niveau de l'Opéra de Bastille --> Prendre le Viaduc des Arts en surplomb de l'Avenue Daumesnil --> Poursuivre en hauteur jusqu'au Jardin de Reuilly  --> Foncer tout droit Allée Vivaldi --> Traverser la série de tunnels et s'engouffrer dans les anciennes tranchées --> Arrivée : Porte  Dorée --> Poursuivre vers le Bois de Vincennes pour prolonger l'aventure cosmopolitaine.

Equipement indispensable : l'appareil photo.

 

Reportage

Ce samedi après-midi n'augurait rien de bon : un ciel assombri, un sentiment de solitude, un besoin latent d'activité... Bref le cocktail idéal pour une sieste ou un sabbat oeucuménique.

Mais il se trouve qu'O., mon ami d'enfance, me fit part du même état d'âme. Une heure après, nous nous retrouvons devant chez lui pour une session de walking de deux heures. Notre point de départ fut le Bois de Vincennes au niveau du RER Fontenay-sous-Bois et le point d'arrivée rue de la Roquette pour une terminaison en toute cohérence dans un restaurant.

Voici quelques flashes de notre trekking urbain :

53a15c69457af2fa377570059dc66e9b.jpg d443c189eaf75ad881287f76109a0874.jpg
 18aa82981138ccac6dfc6f1f9156ee8c.jpg
f4383f338c3ab4eb2a132e37e5b532e1.jpg 6c801dcf256ae0cea3a01a7f87d02b7a.jpg
a32d14f7e350eeeee906c918d080e16f.jpg a554392cbb164e20e941af6445dc2bf8.jpg
ff294f3d035a8667a36a139dc2c94239.jpg c3d6328547ba9bced2a020f64ad68f51.jpg
dfd0a113d02c235aa588705436a6c8af.jpg 4074c001ec8e8ad521959df4c5eb641b.jpg
1ec65fc54dc783739c5983e7855fe228.jpg 75aac1153114ab37f640dd664e61f759.jpg
6a67f65c64de8d1912157dac39a04864.jpg a91464527712e85adae015fdae386b52.jpg
c10e4a47b0ff8249137e86984cbe22d7.jpg 3da3cb61ce70f1b960bdd317a6baeef5.jpg
f0a43e8752b7b8d4e28a0554fa8e9d62.jpg 0aa79289cbd1ad9a828919d2cbd4bb2f.jpg
2e2f97d99145fea78cd3895a99e3aa12.jpg 81037f170bfc17b1f3ec774ae652ac4c.jpg
f5040286aae624bbdc95c795dd46fba6.jpg b8c6c367442713e09d72da1746aa888c.jpg
9f616148137fe28ff0fad5c4cbabbd0c.jpg fa9a3085780b41c95acb88b8804ecedd.jpg
e28b1ae2bf233c391c3adbf5b97fc65d.jpg d89645d9c15cdebb17de43d3d4c6fed5.jpg
d076691b182e321cad4f5f8dd82465b0.jpg c209f85732294727fe6a3823ce0cb631.jpg
9c48a8b4d21fc38e1b3fc79d4325e2b8.jpg 30609656356d1e9d5e36797680605b69.jpg 
2b6d7d53a1a7f3a385c07e351000aeac.jpg
a9301ba15aa8fca06639fd92b2e15ca6.jpg 04aa9dec19675ad75c4c07248cc3ed9e.jpg
- Fin -

Infos

Portail Paris info 

Portail Paris.fr 

08/06/2007

Blogdimension.com, le petit moteur de recherche Web 2.0 "made in France" est lancé !

d7bd896a2120125b2f261dc4efba77f5.jpgJe ne sais pas bien comment vous l'annoncer. Je n'ai pas l'habitude de mêler le professionnel aux thèmes abordés dans ce blog. Cependant, aujourd'hui je fais une exception. De toutes les façons, c'est en lien avec la blogosphère.

Vous vous souvenez peut-être que je vous avais parlé ici-même d'un projet de moteur de recherche - Blogdimension.com - dédié à la blogosphère et aux contenus de type "Web 2.0" (je ne sais pas vraiment si ce terme à encore un sens tellement il est galvaudé) ?

Et bien, je suis l'un des cofondateurs de Blogdimension avec Renaud de Flowstation.net.

Blogdimension.com est maintenant officiellement lancé à travers un communiqué de presse que je m'empresse de vous dévoiler ci-après.


Pourquoi un nouveau moteur de recherche ?

En tant que bloggeurs, nous sommes partis du constat que pas grand chose de vraiment ciblé n'existait pour nous. Les grands moteurs de recherche nord-américains sont omniprésents et nous avons tous le réflexe pavlovien Google. Par ailleurs, nous n'avons pas toujours l'idée d'utiliser "Technorati".

Je ne critique pas Google, je m'en sers aussi au quotidien. Toutefois, je m'aperçois que dans ces grands systèmes il n'est plus si évident de trouver d'emblée du contenu intéressant du point de vue du bloggeur. Les pages de résultats sont infestées de liens commerciaux, le trop vaste choix et la surinformation nous font souvent perdre le fil. De plus, les blogs et les autres contenus multimédias ne sont pas vraiment présents. Pour les trouver, il faut chercher ailleurs et jongler entre les différents outils de recherche.

L'idée nous est donc venue, déjà fin 2005 avec la version "alpha", de proposer une recherche ciblée sur les blogs. Puis peu après d'ajouter au sein d'une même interface la possibilité de trouver des podcasts, des vidéos en ligne et aussi des images.

L'innovation de Blogdimension consiste à offrir la possibilité de combiner ces diverses recherches de type "quelquechose-cast" (contenus dynamiques et multimédia) de façon unifiée à partir d'une même page d'accueil.

Nous pensons qu'il y a de la place pour toutes les initiatives tellement l'information Internet devient pléthorique. Nous sommes plus de 80% à utiliser Google. Même s'ils perdent 10 ou 20% de leurs parts de marché, Google ne seront pas vraiment menacés surtout pas par Blogdimension !


Quels sont les objectifs de Blogdimension ?


Notre première motivation est d'apporter de la valeur à l'utilisateur. C'est à dire de la satisfaction dans le fait de trouver des résultats vraiment complémentaires et variés par rapport à un usage "mono-produit" habituel.

Ensuite, nous souhaitons nous focaliser sur les besoins multimédias propres aux bloggeurs. Pour le moment, sur Blogdimension.com, vous pouvez aussi rechercher des podcasts et vidéo en ligne de type Dailymotion ou YouTube. Prochainement, d'autres sources seront disponibles...

Parallèlement, nous souhaitons aborder le marché international. Il n'y a aucune raison de se limiter au monde  francophone. La blogosphère est en expansion partout dans le monde. Blogdimension est déjà capable de reconnaitre une vingtaine de langues. Notre enjeu est de créer du trafic car à ce stade nous ne pourrons financer notre développement que grâce à des programmes publicitaires (pas dans les résultats mais autour). C'est la contrepartie à la gratuité du service.

Idéalement, nous souhaiterions constituer une vraie petite équipe, dans de vrais petits locaux afin de pouvoir avoir une vraie démarche R&D. Car aujourd'hui nous travaillons... chez nous ! Nous avons déjà une liste d'idées originales en cours de développement mais avec Renaud en seul développeur c'est pas toujours facile. Des fonctions "cool" sont déjà en préparation. Mais chut !

Notre ambition, dans quelques mois, est que Blogdimension.com soit utilisé comme l'un des moteurs de recherche alternatifs. Nous souhaitons coexister aux côtés des autres outils du marché et nous inscrire sereinement dans la niche des bloggeurs et lecteurs de blogs.

Par ailleurs, nous réflechissons à une offre B to B (pour les pros).

 

So what?

Nous savons bien que nous ne faisons pas le poids face aux géants qui brassent des milliards de dollars. Notre budget actuel est de quelques milliers d'euros. Inférieur au prix d'une petite voiture (d'occasion) pour tout vous dire ! Constitué sur nos fonds propres. Mais nous continuons à penser qu'il y a de la place pour plus de choix et un peu moins de monopole dans ce domaine.

Nous ne sommes une menace pour personne.

Google a pour leitmotiv : "Don't be evil!"

Nos valeurs n'en sont pas très éloignées et pourraient se résumer à :

"Feel free to choose!" ("Ayez la liberté de choisir !")

Merci de votre soutien ;) Et soyez indulgents si vous constatez un bogue, nous ferons tout pour corriger et apporter de la valeur aux utilisat -eurs/-rices.

 

======= Communiqué de presse =======

 

f969f6a7f49aac73f2b1118f64474521.gif

Le nouveau Blogdimension.com est en ligne :

le moteur de recherche spécialisé contenus dynamiques et Web 2.0 est en version 2 !

Après une version « alpha » dédiée à la blogosphère francophone, la nouvelle version de Blogdimension permet désormais de rechercher des contenus blogs, fils d’actus, podcasts, vidéos en ligne et images dans plus de vingt langues. Tout cela au sein d’une seule et même interface ! Ce service gratuit est immédiatement disponible sur www.blogdimension.com

 

Paris, le 11 juin 2007 - Blogdimension.com, un service « made in France » lance sa toute nouvelle version. Après plus de 12 mois passés à optimiser les moteurs et à investir dans un datacenter plus en phase avec ses nouvelles orientations, Blogdimension sort de l’hexagone en proposant des résultats en plus de 20 langues et surtout se positionne résolument comme le moteur de recherche dédié aux contenus dynamiques et au Web 2.0

La vocation de Blogdimension est d’offrir une porte d’entrée simplifiée aux billets publiés par les bloggeurs ainsi qu’aux contenus autoproduits de type podcasts et vidéos en ligne. Avec Blogdimension.com, les utilisateurs peuvent effectuer ces différentes recherches  au sein d’une même interface. Par cette initiative, Blogdimension apparaît comme l'un des tous premiers moteurs de recherche véritablement orienté « Web 2.0 » en France !

La nouvelle version de Blogdimension propose déjà :

  • une fonction de recherche permettant de trouver la plupart des blogs francophones quelle que soit la plateforme ainsi que des blogs dans plus de 20 autres langues ;
  • les résultats peuvent être triés soit par date (du plus récent au plus ancien), soit par pertinence ou un mix des deux ;
  • une option d’abonnement à un feed RSS permet de suivre les résultats dans un agrégateur ;
  • la reconnaissance géographique : un blog francophone peut être hébergé aux Etats-Unis et vice-versa. Blogdimension.com reconnaît la langue ! ;
  • des onglets podcasts et vidéos permettent de retrouver plus de 30 000 documents sonores et  75 000 vidéos diffusés en ligne par les bloggeurs eux-mêmes !
  • une mise à jour quotidienne des blogs les plus actifs ;
  • la possibilité d’intégrer le plug-in Blogdimension.com dans la liste des moteurs de recherche intégrée aux navigateurs pour un accès plus rapide ;
  • et de nombreuses autres fonctions déjà en préparation…

 

Une autre des spécificités de Blogdimension est de proposer des résultats basés sur l’évolution et le dynamisme réel des sites, blogs, Podcasts et autres vidéocasts. La notion de popularité (utilisée dans les moteurs les plus connus) et les trusted feeds sont ainsi automatiquement éliminés des résultats et un bloggeur actif sera toujours mieux classé…

 

« Avec Blogdimension.com l’utilisateur ajoute un degré de liberté supplémentaire pour des résultats vraiment complémentaires aux systèmes dominants… » a déclaré Henrick Kac lors du lancement du site. « Il était naturel de faire évoluer Blogdimension des seuls blogs vers l’ensemble des contenus dynamiques comme l’audio et la vidéo mais surtout, avec cette nouvelle évolution, nous mettons réellement en évidence dans les résultats les sites réellement actifs, ce qui est assez nouveau pour être souligné, » a déclaré Renaud Guyon, l’autre fondateur de Blogdimension. 

 

www.blogdimension.com, la recherche dynamique a son moteur !

 

Pour le moment l’interface est en français mais la version anglaise devrait rapidement être lancée.

 

A propos de Blogdimension

Blogdimension.com est une initiative indépendante développée par Renaud Guyon (Flowstation.net) et Henrick Kac (ex-Capgemini et blogueur passionné). Elle vise à faciliter l’accès aux contenus de la blogosphère aussi bien francophone (seconde communauté au monde avec près de cinq millions de blogs) qu’internationale par la mise à disposition d’un point d’entrée dédié aux nouveaux contenus.

L’objectif de Blogdimension est de devenir un outil de référence pour l’accès aux contenus Web 2.0 aux côtés des autres acteurs existant sur le marché de la recherche Internet.
 

Contacts presse 

presse@blogdimension.com ou sur le blog de Blogdimension


Agence Rescue Team Communications :

Georges-Antoine Gary

Tel : 01 44 52 11 10

Georges-antoine.gary@rteampr.com

08/05/2007

TVT International... elle m'a abandonné

medium_vlcsnap-270020.pngJe pleure... Je pleure des larmes de pixels. Des torrents d'électrons rouge-vert-bleus. Je pleure car ma chaîne TV satellite et Internet a disparu pour laisser place à la mire. Elle n'existe plus, plus nulle part.

J'aimais la regarder en mangeant mon kebab à Saint-Denis ou à Paris XVIIIe.

Je revenais de ma mission à la Worldcompany exprès à pied en marchant toujours du côté ensoleillé de l'avenue jusqu'à mon petit kebab.

J'aimais lever la tête pour regarder les clips un peu kitsch, c'est vrai, je l'avoue, des chanteurs turcs sur TVT international.

medium_vlcsnap-300358.pngDe magnifiques chansons, des ballades un peu tristes à la gloire des femmes, de la famille, des aïeux, de l'artisanat, des paysages d'Anatolie, de la patrie et bien sûr de l'Unique, l'Etre aimé.



medium_vlcsnap-309256.pngDe majestueuses cavalcades d'étalons à travers la steppe balayée par le vent. Un vieillard portant un lourd fagot dans une neige épaisse pour donner un peu de chaleur à son épouse en partance pour le long voyage. Une jeune femme villageoise pleurant son amoureux parti à l'armée...

medium_vlcsnap-285580.pngOui j'aimais comprendre cette langue que je ne comprenais pas. Cette langue faite de "ö", "ü", "ç", "ğ" et "ı". Mes yeux s'humidifiaient lorsque la magnifique chanteuse ou le viril chanteur levaient les deux bras vers le ciel. Car oui, dans tous les clips musicaux turcs, les chanteurs lèvent étrangement les bras vers le ciel, comme pour le remercier ou bien demander sa bienveillance.

medium_vlcsnap-264928.pngQue j'aimais ces ambiances de kebabs de banlieue ! Des ambiances masculines. Des hommes calmes et fiers buvant leur thé ou lisant leur Hürriyet. On pouvait sentir dans leur regard sombre ou clair qu'ils étaient les enfants d'une prestigieuse histoire. Qu'ils étaient aussi les fils légitimes d'un même espace civilisationnel.

Et c'est tout cela que leurs chanteurs chantent dans ces chansons si belles et si nostalgiques.

Je me sentais chez moi, là-bas, assis entre un poster de Pamukkale et un tableau des montagnes du Taurus. Je me sentais proche. Je me sentais bien en buvant un ayran frais.

medium_vlcsnap-284620.pngJ'aimais dire "Selam", "Merhaba", "Teşekkür" ou "Güle-Güle". Je revivais au présent ces indicibles instants qui ont amené mes pieds à fouler la terre de Turquie, un long été de l'année 1989. Un périple de 8000 km d'Ouest en Est, des rives de la Méditerranée à celles de la Mer Noire.


/vie_urbaine/medium_vlcsnap_285831.png TVT International m'a maintenant abandonné. Elle comblait ma solitude. Elle était ma compagne infidèle. Toujours là pour me faire rêver.

 

 

Et maintenant, moi aussi, je lève les bras au ciel...

medium_IMG_2641.jpg

 

31/03/2007

Récit sur trois mois d'urbanités...

/vie_urbaine/medium_IMG_1865.2.jpgComme je l'évoquais dans la précédente note, "S'installer et vivre à la campagne" était en déplacement... à Paris !

En effet, les sujets qui ont été abordés en ville sont difficilement gérables depuis le fin fond du Berry ! Les deux sujets sont en lien avec l'Internet.


1) Lancement d'un moteur de recherche blogosphérique dans le domaine francophone :

medium_Logo_Blogdimension.3.gif


J'ai fondé ce moteur de recherche émergent avec mon collègue de Flowstation.net. Blogdimension.com indexe les contenus de type "Web 2.0" à savoir les blogs, podcasts, vidéos en ligne (type Dailymotion, YouTube...) et les images. La recherche d'autres flux sera possible prochainement.

Il s'agit d'une initiative visant à proposer une alternative et une complémentarité aux grands systèmes de recherche nord-américains. Nous pensons qu'il y a de la place pour tout le monde dans cet écosystème prédateur ! Nous avons été motivés par le dynamisme de la blogosphère et du Web 2.0 francophones, l'une parmi les plus actives au monde. Ainsi, nous proposons aux internautes francophones un point d'entrée en cohérence avec leur(s) culture(s) et langue !
Vous retrouvez donc, à partir d'une seule interface simplissime, la recherche de blogs, podcasts, vidéos et images.

L'index est encore en cours de construction. Notre petit "bot" parcourt la blogosphère tranquillement. Alors si vous ne voyez pas apparaitre votre blog, suggérez-le dans "Ajouter un blog". N'hésitez pas à le tester et à faire des suggestions d'améliorations.

2) Organisation de la journée Agoravox "Les premières rencontres du 5e pouvoir".


Vous avez probablement eu vent de cet évènement du média citoyen numérique ? Sachez que j'ai pris part à l'organisation de cette grande fête qui à réuni près de 300 personnes impliquées dans les médias citoyens et les blogs le 24 mars dernier à St Denis (93).

Cet évènement a été un grand succès ! La plupart des médias dits "traditionnels" ont rédigé un article sur Agoravox suite à cette journée. Vous retrouverez une synthèse de cet évènement sur l'article "Bilans à chaud des premières rencontres du cinquième pouvoir".

Le défi était de taille : il fallait monter cette opération en seulement deux mois de temps ! Trouver la salle, élaborer le programme, inviter les orateurs, convaincre les participants, communiquer (le buzz dans la blogosphère s'est avéré redoutable !), gérer les inscriptions, imaginer un concept d'animation... tout cela n'a pu être mené à bien que grâce à l'extrême motivation de l'équipe Agoravox et la forte attente du public.

J'en profite au passage pour remercier les personnes suivantes qui m'ont fait confiance sachant que deux mois pour monter un tel évènement est quasiment suicidaire :

  • Carlo Revelli et Joël de Rosnay, Alexandre, Claire, Clément, Coumbo, David, Fanny, Iannis, Jérôme, Mounir, Olivier, Samuel, Thibault... et tant d'autres !

J'ai passé chez Agoravox deux mois extrêmement enrichissants au sein d'une vraie rédaction d'un média on line. L'atmosphère y est plutôt studieuse mais très détendue. Malgré les échéances qui nous guettaient, je n'ai ressenti aucun stress particulier. Par ailleurs, j'ai été très heureux de me retrouver dans une société véritablement multi-culturelle et pluri-disciplinaire avec des personnes d'origines diverses. Et pour finir, je me suis fait de nouveaux amis. Chez Agoravox, tout le monde affiche naturellement le sourire !

Si un jour vous souhaitez, vous aussi, organiser un évènement de type "Web 2.0" sentez vous libres de me contacter. Je serai tout à fait open pour vous accompagner et vous donner des éléments de méthodologie.

Quant à savoir si nous sommes, nous, le peuple interconnecté, le "5e pouvoir" je ne sais pas vraiment. Nous avons peut-être la capacité de "pouvoir faire"... Nous avons peut-être le "potentiel de"... Je pense surtout que nous sommes un prodigieux "think tank", un superbe et immense gisement d'idées. Charge à ceux qui ont le "pouvoir" d'en tenir compte pour donner une véritable vision à notre pays.

Maintenant, comme le faisait dire si bien Voltaire à Candide par la bouche d'un vieux sage, "Il faut cultiver son jardin !". Je retourne donc dans mon fouillis végétal.

NB : Agoravox est une marque de la société de veille stratégique Cybion. Je recommande cette société pour tous vos besoins d'intelligence économique et de veille concurrentielle.

10/02/2007

Micro-jardinage d'appartement : autonome en citrons ?

medium_IMG_1983.jpgVous connaissez tous mon obstination pour un maximum d'autonomie alimentaire. C'est dans ce sens que j'oriente fréquemment mes réflexions sur les potentialités d'un potager et d'un verger. Alors, potager et verger : l'autosuffisance alimentaire est-elle une utopie ? Jusqu'à une certaine limite, je crois qu'une forme de culture vivrière "ludique" est même possible en ville, sur des balcons ou des terrasses voire même carrément dans un appartement.

A Noël dernier, j'ai eu l'opportunité de passer quelques jours à Montpellier. Avec mon frangin et ses enfants, nous sommes allés faire un tour chez un pépiniériste. Je me suis mis dans l'idée que je pourrais peut-être devenir autonome en citrons. En même temps, la visite de ces vastes pépinières du sud de la France offre un caractère pédagogique pour de jeunes enfants.

J'ai donc investi dans un petit citronnier de type "quatre saisons" (Citrus limon) pour décorer l'appartement. Cela m'a coûté 34 euros. Il est haut de 60 cm environ. Lorsque je l'ai acheté, il n'avait que du feuillage et juste deux petits fruits émergents de la taille d'un abricot. Je l'ai placé près de la fenêtre en prenant garde qu'il ne soit pas trop près du radiateur. Heureusement, la fenêtre est exposée côté est.

Aujourd'hui, je me retrouve avec un petit arbre, sorte de bonzaï utilitaire, couvert de fleurs blanches très odorantes. Le salon a en ce moment un petit parfum de sorbet citron qui n'est pas pour me déplaire. Les deux fruits commencent à prendre du volume et ont déjà des petites "gueules" de vrais citrons. Ils sont encore verts. Mais j'imagine que d'ici quelques semaines, à la faveur du rallongement des journées, ils commenceront a prendre leur coloration jaune. Ce citronnier est arrosé environ une fois par semaine.

Vu le nombre de fleurs, je me demande si j'arriverai à me passer de l'achat de citrons. Je ne consomme guère plus de deux citrons par mois. Donc cela devrait aller. Au pire, je peux investir dans un deuxième petit citronnier plus tard. Je sais bien que cela posera un problème de place dans quelques années. A ce moment, peut-être, qu'il faudra que je l'emmène à la campagne en veillant à bien le protéger l'hiver.

J'ai une petite satisfaction à cette idée d'autonomie partielle en citrons qui m'encourage à étendre le concept "micro jardin d'appartement" à d'autres légumes ou fruits. Dans le cadre d'un appartement, il faudrait qu'en même temps, ces plantes utilitaires aient d'autres caractéristiques intéressantes : esthétique, dimension décorative et parfum, par exemple. On voit mal planter des oignons, laitues ou poireaux dans son appart' ! Quoique, en s'arrangeant bien, on doit pouvoir mettre un poireau en valeur dans un joli pot. C'est une idée à creuser, ce micro-potager d'appartement.

Autre micro-satisfaction : croire que mes citrons sont un peu bio ! Enfin pour le coup je nuance, car il est prouvé que les appartements diffusent de nombreux composés chimiques. Encore des doutes ? Allez plutôt lire tout ce qui tourne autour de l'initiative "R.E.A.C.H".

J'espère que ce citronnier survivra. En attendant, il a l'air d'apprécier l'activité télévision si on en juge par le nombre de fleurs qu'il produit.

 
medium_IMG_1998.2.jpg

 

31/01/2007

Petite pause respiration

medium_IMG_1906.jpgMardi 30 janvier - 9:10, Petite pause oxygénation sur le pont qui traverse le périph à Porte de Montreuil.

 

22/01/2007

Cashback, le film de Sean Ellis (Donnez de la beauté au temps)

medium_toto.jpgS'il y a quelque chose que je ne regrette pas d'avoir fait ce weekend (parisien) c'est bien d'être allé voir le film "Cashback" de Sean Ellis. Alors, comment dire ? Un film multi-facettes un peu déroutant dans son genre mélant déboires sentimentaux de post-adolescents, humour désopilant britannique et surtout une réflexion approfondie sur le sens du temps, la beauté plastique du corps et la volonté d'un jeune homme éconduit de transformer la boue de la vie en or grâce à son talent.

Un étudiant des Beaux-Arts, Ben, devient insomniaque après s'être fait larguer par sa copine. Or, pour passer le temps "extra" que lui procure la vie dans son malheur, il acquiert la faculté d'arrêter le temps, de tout simplement le figer comme s'il appuyait sur la touche "pause". Cette possibilité lui permet donc de contempler à volonté la nudité féminine et ainsi de capter ces instants pour les immortaliser sur sa toile. Pour tromper son insomnie, il accepte un job nocturne dans un magasin de la chaîne Sainsbury dans lequel il exerce son art au sein d'une drôle d'équipe. Le scénario n'a rien d'enivrant. En revanche, les artefacts filmiques sont tout simplement fabuleux. Imaginez-vous évoluer dans un monde figé, au milieu de personnages comme photographiés autour desquels vous pourriez tourner et toucher à loisir. De la photo 3D en quelque sorte ! La beauté des corps féminins est évidemment mise en avant mais de façon artistique, sans une once de vulgarité mais toujours dans une approche sensuelle voire érotique maîtrisée.

Quelques scènes d'un humour très british et un peu poussives viennent paradoxalement égayer un fond globalement mélancolique et légèrement dramatique. Mais il ne faut pas s'en formaliser. La véritable puissance de ce film émane surtout de la dimension esthétique donnée au temps, en cela c'est une approche qui me semble particulièrement audacieuse et originale. Ce film sera probablement perçu comme un bide par l'opinion de masse, et pourtant qui n'a jamais rêvé que nos rêves les plus impossibles ne deviennent réalité, dans nos moments de profonde tristesse. C'est de cela qu'il s'agit dans ce film à la dimension largement onirique et la portée résolument philosophique.

Ah oui, j'allais oublier quelque chose ! La bande originale du film est particulièrement soignée. Quelques nappes instrumentales un peu dramatisantes viennent rappeler que l'histoire est mélancolique (ah les turpitudes d'un amour brisé !). On y trouvera, entre autre, un titre bien prenant "Inside" de Bang Gang, le célèbre "Power of love" de Frankie Goes To Hollywood, un titre des années 80 dont les membres de la Génération X devraient se souvenir,

Les acteurs sont encore peu connus mais qu'importe ! "Cashback" (qu'on pourrait traduire par 'remboursement') est un film dont l'acuité ésthétique ne vous laissera de toute façon pas indemne. Attention ! L'affiche du film est très efficace  !


podcast


http://www.cashback-lefilm.com/

http://www.gaumont.fr/films/cashback/index.html 

09/11/2005

Les enchères inversées d'offres d'emplois arrivent en France

Voici donc, après www.jobdumping.de en Allemagne, un système de recherche d'emploi sous la forme d'enchères inversées débarque en France ; www.jobdealer.net

Cela pose beaucoup de questions sur la valeur travail.

Est-ce que le travail est une commodité comme une autre ?

Ce type de systèmes introduit un aspect qui fait penser à un "semi esclavagisme" qui touche à la dignité même des populations les plus modestes et les plus précaires en ne leur donnant pas d'autres options que de rester dans la précarité. Le nivellement par le bas en quelque sorte.

Au niveau économique, ce n'est pas en faisant du dumping sur l'emploi que les gens vont pouvoir consommer davantage et donc contribuer à la relance économique. En effet, de l'autre côté, on n'assiste pas à un dumping général des prix des biens et des services. Symétriquement, existe-t-il une place de marché permettant d'acquérir de l'essence moins cher, ou obtenir des loyers plus ba ou un dumping des impôts et des taxes ? Toutefois, il existe des systèmes de comparateurs permettant d'obtenir des crédits moins chers ainsi que des polices d'assurance. Mais avec l'emploi, on touche à une variable fondamentale puisque c'est ce paramètre qui permet de faire vivre.

Encore une fois, la coexistence de systèmes "assymétriques" n'est pas une solution pour relever ni le niveau de bonheur collectif ni celui de l'individu.

Si vous arrivez à m'éclairer sur les bienfaits de ce genre d'initiatives concernant les emplois, je suis demandeur car je ne parviens pas vraiment à me faire une opinion définitive pour le moment.

07/11/2005

"Buzz" campagnard

Tranches de paroles entendues chez Jean-Pierre (le coiffeur du village).

Le coiffeur : "La vache ! Ca crame sacrément à Paris !"

Un client qui attend : "Ouais, je sais pas où on va ?"

Moi (en train de me faire couper la tignasse) : "Bah, de toutes les façons, ça viendra jamais par ici" (Candeur ou vision ?).

A part ça, les premières gelées sont arrivées samedi matin. Pas bien franches ces gelées. L'herbe ne crissait pas sous les pieds ; c'était assez sporadique.

Plus tard dans l'après-midi, une formation de grues cendrées filait tout droit vers le Sud/Sud-Est. D'habitude, elles migrent plus tôt (vers la fin octobre). Elles se sont probablement bien senties dans le nord. Est-ce le signe que les frimas vont (enfin) arriver ?

Autrement, je ne sais pas si j'observe mal, mais j'ai l'impression que les forêts restent étrangement vertes pour la saison. A part les cerisiers, les acacias faux-robiniers et les peupliers, les autres arbres restent solidement verts dans le Berry. Sont-ils en train de tourner, peu à peu, sempervirens ? Va t-on voir s'amenuiser l'automne et le printemps ? N'y aura t-il plus que l'hiver et l'été ?

07/10/2005

Les tribulations d'un banlieusard en banlieue

Phase de sommeil paradoxal : clignotement orange dans la rue, sirène de recul du camion, déversement du container de verres dans la benne...

Phase de réveil : pas besoin de réveille matin. Malgré le double vitrage le passage incessant des véhicules transportant leur passagers vers le lieu de travail suffit amplement. Parfois, c'est le voisin du dessus qui aide au réveil en mettant "à fond la caisse" le titre phare du chanteur Raphaël dans sa salle de bains (je n'ai rien contre Raphaël !).

Phase de trajet vers les transports publics : un petit coup de marteau piqueur pour stimuler des tympans encore engourdis par le sommeil, une petite odeur âcre d'hydrocarbures qui picote la gorge et les narines agrémentée de quelques coups de klaxon de conducteurs trop pressés.

Phase de transport en commun : ah ! où est le bus de 8:06 ? Il est passé en avance ou il est en retard ? Pourtant une marche de 15 minutes mènerait au même résultat. Sortie du bus : vite, vite, tout le monde court, le bus vomit ses passagers... Le train est en train d'arriver, si on manque celui-ci, le prochain est dans 15 minutes ! Ah, on a couru pour rien, les portes sont déjà fermées ou il n'est pas encore là. Juste de quoi avoir sa première petite suée matinale dans des vêtements propres, secs et parfumés. Le train omnibus est retardé ? Il y a un colis suspect ? Mince, faut-il changer de plan ? Prendre le 120 pour aller à la gare de RER ou faut-il attendre ? Grave dilemme. Dés que le train s'arrête en gare, hop, on saute et on traverse le quai, histoire de ne pas louper la correspondance pour le train direct. Crac, aïe, hue on joue un peu des coudes et on trouve une petite surface vacante le dos collé contre la vitre embuée. Premières moiteurs. Arrivée à la gare, c'est reparti, les longs escalators : mais pourquoi ça avance pas ? Il y a deux files dans les escalators : à gauche c'est pour ceux qui marchent dans les escaliers mécaniques, à droite c'est dédié aux contemplatifs du matin.

Phase de correspondance : et oui, ce n'est pas fini, il faut maintenant chopper le Métro ! La rame est "zippée", il faut donc laisser sortir avant de monter, tant pis ça sonne, on fait le forcing. Seconde suée du matin. Le déodorant perd de son efficacité. Lire le journal gratuit, faire comme tout le monde, lire la même feuille de chou ? Ah, ça ne va pas être possible. Trop de monde, on ne peut pas tourner les pages. Premiers toussotements. Quoi la grippe, le rhume ?

Phase de fin de trajet pour rejoindre le bureau : pour conclure donc un petit coup de marteau piqueur (une ville est un perpetuel chantier), un petit coup de klaxon et toujours cette petite odeur âcre dans le fond de la gorge.

Question : tout cela a t-il un sens en termes purement physiologiques ? L'être humain est il prévu pour ce genre de défis ?

Toutes les notes