30/06/2008

Glanage et cueillette : cherche des personnes pour parler de leurs expériences de glanage et cueillette

Champis.jpgChers lectrices, chers lecteurs,

Urgent : je cherche pour témoigner dans une émission de télévision très connue sur M6 des gens qui pratiquent le glanage et la cueillette dans la nature pour des raisons économiques.

Typiquement, les personnes qui intéressent cette émission sont celles qui glanent et cueillent parce que la vie est chère, pour réduire leur budget alimentation, ou pour revendre les produits de leurs cueillettes, etc. bref en tant qu'activité principale ou d'appoint pour des raisons économiques.

Si vous êtes adeptes du glanage ou si vous connaissez du monde autour de vous, merci de me contacter. C'est assez urgent.

Une journaliste entrera alors en contact avec ces personnes en vue éventuellement d'une interview et d'un passage sur M6.

Merci ! 

 

04/10/2006

Glanage : techniques du glan[d]eur

medium_P1010817.JPGComme chaque année, le mois de septembre donne le signal d'une nouvelle activité saisonnière : le glanage. Comme je l'indiquais déjà l'année dernière dans la note "Glaner et cueillir ou comment marier le plaisir gustatif et la vie au grand air", la nature fournit des choses comestibles à longueur d'année. Toutefois, c'est au début de l'automne, dés que les premières récoltes ont lieu et que la plupart des fruits et des baies arrivent à maturité, que se manifestent les pulsions primitives pour les activités de cueillette en pleine nature, ce magique momentum vers la quintessence des saveurs.

 

C'est ainsi que vous pourrez ramasser dans les champs coupés, les prés, les bois et sur les bords des chemins campagnards une variété insoupçonnée de végétaux comestibles parmi lesquels :

/tag/glanage/medium_IMG_0485.2.jpgdes champignons,

 

 

 

 

 

/tag/glanage/medium_IMG_0261.jpgdes noix fraîches et petites pommes sauvages,

 

 

 


/tag/glanage/medium_IMG_0233.jpgdes tournesols (pour les oiseaux du jardin ou pour vos "pipasols" maison appellées aussi "pipas" en Espagne), 

 

 

/tag/glanage/medium_IMG_0319.jpgdu maïs (eventualité de pop corn),

 

 

 

 

 

/tag/glanage/medium_IMG_0230.jpgdes grappes de raisin (on est en plein dans les vendanges),

 

 

 

 

 

 

/tag/glanage/medium_IMG_0201.jpgdes pêches de vigne,

 

 

 

 

 

/tag/glanage/medium_IMG_0117.jpgdes mûres,

 

 

 

 

 

 

 

/tag/glanage/medium_IMG_0042.jpgou des plantes médicinales telles la camomille, par exemple.

 

 

 

 


Le glanage est soumis à des règles ancestrales très codifiées qui sont parfaitement décrites dans la note "A520 et R26 : glanons, glanons,..." de mon alter-éco Din-Diu (si je puis oser ce jeu de mots). La présente note n'a pas pour objet de répéter ce qui est fort bien décrit par d'autres amoureux de la nature. Je vous fais simplement partager mon admiration et ma reconnaissance (un peu exaltées) pour la profusion et la générosité prodiguées par la nature à l'automne.


Voici quelques conseils simples pour une session de glanage fructueuse :

medium_IMG_0259.2.jpgToujours se promener avec un pochon dans sa poche ou alternativement porter des pantalons avec des poches sur le côté,

 

 

medium_IMG_0384.3.jpgAvoir un petit couteau dans sa poche type Opinel, Laguiole ou carrément le couteau du jardinier.

 

 

 

NB : prévoyez un vieux pull un peu étriqué et élimé car vous aurez très certainement à fouiller dans les ronces. 

 

Ainsi, chacune de vos balades dans la campagne se transformera en une sortie utilitaire et espérons le alimentaire ! Bon glanage à tous car c'est un réel moment de plaisir qui de plus ne fait pas de mal au porte-monnaie !