18/12/2006

Un temps à raclette et... à amis, à moins que ce soit le plat de la discorde !

medium_Raclette_blogesque.jpgOn nous annonce (enfin) pour les tout prochains jours quelques températures négatives. Il est temps de songer aux bonnes petites soirées entre amis (*). La raclette fait partie de ces plats fédérateurs et emblématiques indissociables de l'amitié.

Aujourd'hui, on trouve des appareils à raclette électriques dans presque chaque foyer. On ne s'en sert guère que deux ou trois fois par an.

A la campagne, il est possible de se passer d'électricité pour se préparer une délicieuse raclette. Il suffit d'utiliser les braises de l'âtre pour faire fondre le fromage. Mais pas trop près quand même ! Le fromage doit fondre lentement sans griller.

Il faut savoir qu'à l'origine l'appareil à raclette n'était pas électrique. C'était un ustensile en fer forgé permettant de maintenir la demi meule de fromage en diagonale et placé près de la cheminée justement. Le fromage s'écoulait ainsi lentement sous l'effet de la gravité sur le plat de pommes de terre ou de charcuterie. Le raclage n'était donc pas nécessaire. Lentement oui, n'oublions pas que ce mets nous vient de Suisse.

Plus exactement, la raclette serait originaire du canton de Valais. Elle y a d'ailleurs obtenue une AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) qui fait débat en Suisse. Cette affaire d'AOC oppose les producteurs de fromage à raclette Valaisans, qui ont obtenu cette AOC, aux autres producteurs suisses qui produisent un fromage identique. Ces producteurs en colère tentent de faire annuler l'AOC des Valaisans par un recours en justice.

Ce que l'on peut dire c'est que lorsque cette bataille intra-suisse sera gagnée, il faudra se battre à nouveau car l'autre pays de la raclette, et bien, c'est... la France. Notre pays produit en effet autant de fromage à raclette que la Suisse. Alors, pour gagner cette bataille les Suisses ont intérêt à rester unis afin que la raclette ne suive pas le même cheminement que l'Emmental ou le Gruyère, des produits aujourd'hui fortement mondialisés.

Ce n'est quand même pas la peine d'en faire un fromage, avec force de marketing les Suisses parviendront bien à redorer  leur blason et à faire reconnaitre la paternité du fromage à raclette au monde entier.


(*) je réctifie en disant qu'il n'y a pas de saison pour l'amitié !


Quelques liens

Tout (presque) sur la raclette sur Saveurs du Monde  
La raclette vue par Wikipedia
Litige au sujet de l'Aoc de la raclette
Les Valaisans veulent gagner la bataille de la raclette

Querelle de clocher autour de la raclette