« Interfertilisations, un exemple de coopération entre les blogs et la presse magazine | Page d'accueil | Beautiful minds : entre action et contemplation »

06/05/2007

Le 'Mektoub' ou le destin écrit

/archive/2007/05/06/medium_IMG_2683.jpgJ'aime à flâner sur les bords de Marne. Regarder une paire de cygnes voler au-dessus du fleuve d'un puissant battement d'aile puis glisser avec fracas à la surface de la rivière sur leurs impressionnantes palmes.

Sur les bords de Marne il y a de nombreux bancs ensoleillés avec tantôt des amoureux noués qui se parlent dans la bouche et tantôt un couple de petits vieux qui se tiennent par la main de façon crispée comme s'ils avaient peur de se quitter.

Il y a aussi des pêcheurs. Ils tiennent leur canne durant des heures mais jamais rien ne vient.

Parfois on entend derrière soi le pas rythmé de quelque trotteur ou trotteuse. Peu à peu on distingue de plus en plus nettement un souffle d'origine organique. Les profondes inspirations et expirations trahissent une volonté de lutter contre le temps. J'aime alors jeter un regard furtif sur la femme perlée de sueur et toute scintillante sous le soleil de  midi. Elle est tellement belle dans son effort pour repousser au plus loin les assauts de son destin.

En parlant de destin, il y a sur les bords de Marne, amarée à demeure à un quai, une péniche. Pas n'importe quelle péniche toutefois ! Une jolie péniche avec un pont fleuri et arboré, avec une table et des chaises où parfois une famille ou un groupe d'amis déjêunent au gré du clapotis apaisant de l'eau.

Cette péniche c'est Mekthoub.

C'est la péniche du destin écrit.

Mektoub (ou mekthoub) est en arabe le terme qui désigne le destin. Pas n'importe quel destin. La langue arabe est suffisamment raffinée pour distinguer les divers types de destins. Il y a le destin "accidentel", celui qui se produit par un mauvais coup de la vie et dans lequel nous avons parfois une part de responsabilité. Et il y a le mektoub.

On pourrait comparer le mektoub à un arbre. L'arbre est formé de plusieurs branches. Toutes les branches préexistent. Tu as le choix de prendre telle ou telle branche. Si tu choisis la bonne ou la mauvaise c'est le mektoub. Ton destin tracé. Le destin écrit comme le suggère le son arabe "KTB" : l'écrit.

Mais c'est Dieu qui a créé toutes les branches. A toi donc de choisir l'une de ces branches.

Parfois Dieu nous donne aussi la possibilité de faire un "sabab" pour influencer le destin. Le sabab est une cause qui permet d'influencer notre destin. On dit "faire sabab". Le sabab est ce à quoi une chose est liée. Sa présence entraîne la présence de cette chose. Son absence entraîne l'absence de la chose.


Toute la question est de savoir si nous pouvons ou pas agir sur notre destin.

La réponse n'est pas simple.

Si tu cherches à te marier et que tu ne parviens pas à le faire malgré tes efforts, il est probable que ce soit le mektoub, le destin écrit par Dieu. Or, si tu cherches à te marier et que tu ne fais rien pour, ce n'est plus le mektoub, c'est la (in)conséquence de ton (in)action.

Quoi qu'il en soit, action ou inaction, tout est déjà écrit avec l'idée de mektoub. Donc à toi de choisir le meilleur chemin parmi l'ensemble des chemins tracés par Dieu. Tu as donc une part de responsabilité. Tu as le choix d'être actif ou passif.

Aujourd'hui, nous votons notre Président ou Présidente de la République. Le fait que nous ayons CES deux candidats en lice est le mektoub. Le fait que l'un(e) ou l'autre soit élu(e) est de notre propre ressort.

Mais sache ceci ! Si tu t'abstiens de voter ne vient pas dire que c'est le mektoub !

A bon entendeur salut !

PS : chers amis musulmans, si vous avez des remarques ou des précisions je vous serais infiniment reconnaissant si vous pouviez compléter cette note par vos commentaires car je ne détiens pas forcément toutes les clés de compréhension.

 

Référence :

Comprendre l'islam 

Commentaires

Salut, HK!comment allez-vous? J'espere que tout est bien.
Je lis tes notes et je pense que vous devais vous naitre un poète ou romancier. Ta maniere d'ecrire crée une impression si éclatante, qu'on n'a pas besoin de poster des images.
Quant aux elections, je suis les actualites, et vous savez, c'est mon opinion de peu de conséquence, donc, je pense que Sarkozy est tres proamericain, qui, probablement, n'apprécie la culture et l'histoire francaise, on disant que "nous avons beaucoup d'apprendre de l'histoire americaine" et Royale et un peu hésitante avec des idées conservatrices. Mais, comme des politiciens disent, en choisant entre 2 mals, on bien choisit le plus petit.
quel sont vos idees a ce propos?
Merci beaucoup

Ecrit par : Julie | 07/05/2007

Hello Julie!
Merci de ton passage. U menya vse horosho. A u tebya ? Toujours en voyage dans les splendides îles de la Méditerrannée ?

Merci pour ton compliment. je ne suis hélas pas un poète. Comme je ne sais pas créer de la beauté, j'essaie juste de donner un peu de profondeur aux choses.

Oui nous sommes nombreux à être inquiets du tournant que va prendre la France ces prochaines années.

J'aurais préféré un(e) candidat(e) avec un discours plus pacifique, moins guerrier et évidemment qui se préoccupe de l'intérêt de tous et en particulier des plus démunis et aussi de l'écologie. Notre terre va mal et nous devons revoir notre manière de vivre. c'est tout l'objet de ce blog.

A bientôt et bonne continuation Julie !
Vsego dobrogo!

PS : à chaque fois que je te lis je constate que ton Français s'améliore de façon prodigieuse. Bon courage ! Et si tu passes en France fais-moi signe ;)

Ecrit par : HK | 07/05/2007

Comme ( presque) tout le monde, j'ai lu Coelho.

De ces lectures j'ai retenu deux mots : " mektoub " et " zahir ". On dit qu'il faut naître arabe pour comprendre le sens du premier. Quant au dernier, je sais que c'est un lourd ( doux ?) fardeau d'en avoir un. C'est tout aussi dur d'en être un.

De mon " amour oriental " il ne me reste que des soifs. Et l'espoir de retrouver un jour une pareille altitude.

Pour le destin, je laisse, une fois de plus, parler Amin Maalouf : " Pour l'homme, le destin est comme le vent pour un voilier. Celui qui est à la barre ne peut décider d'où souffle le vent, ni avec quelle force, mais il peut orienter sa propre voile. Et cela fait parfois une sacrée différence. Le même vent qui fera périr un marin imprudent ou mal inspiré ramènera un autre à bon port. Il serait absurde de chercher à entraver le vent, mais si l'on navigue habilement , en gardant le cap et en évitant les écueils, on peut arriver à bon port."

Nous n'avons peut- être qu'une seule obligation : donner vie et vivre nos rêves, accepter les incertitudes et les obstacles et aller dignement à l'encontre de notre destin.

" Muss es sein ? - Ja, es muss sein ! " comme dirait Kundera.

Bonne nuit.

Ecrit par : Dana | 09/05/2007

bonjour de passage,:)
humm dana cite maalouf et kundera, de biens beaux auteurs à lire et à relire.
bonne journée.

Ecrit par : if6 | 10/05/2007

Bonjour,
C'est amusant... Je suis une des trotteuses des bords de Marne qui questionne à chaque pas son destin, et à moi aussi, la "Mekthoub" a inspiré un article sur mon blog (http://sanskritik.over-blog.com). Est-ce le mekthoub qui m'a fait tomber sur le vôtre?....En tous cas votre article est aussi intéressant que lumineux, comme la Marne pendant le joli moi de mai...

Ecrit par : shakti | 09/12/2008

Ecrire un commentaire