Découvrez la définition complète de l'agriculture biologique

Image Découvrez la définition complète de l'agriculture biologique

L'agriculture biologique rencontre de plus en plus de succès. Ce mode de production repose en effet sur des principes novateurs et durables. Seulement, en quoi consiste réellement l'agriculture biologique ?

Qu'est-ce que l'agriculture biologique ?

Définition
C'est un système de production agricole associé à un haut niveau de biodiversité et à des pratiques environnementales spécifiques. Cette nouvelle méthode d'exploitation inclut des normes rigoureuses pour assurer le bien-être de l'animal. Par ailleurs, l'agriculture biologique touche uniquement les produits non transformés, les produits transformés pour l'Homme, les produits pour l'alimentation des animaux et les équipements destinés à la reproduction végétale.

Caractéristiques
Ce mode d'agriculture vise à respecter l'environnement. Par conséquent, cette nouvelle forme de production écarte l'utilisation de produits de synthèse, d'OGM (Organismes génétiquement modifiés) et d'intrants. Aussi, cette agriculture préconise le recyclage de matières organiques, la rotation des cultures et la lutte biologique contre les nuisibles. Du reste, cette méthode d'exploitation a recours à des composants d'origine organique, animale ou végétale ainsi que minérale.

Les règlementations en agriculture biologique

Les textes règlementaires
Ce mode d'agriculture est encadré par une règlementation au niveau de l'Union européenne. Il s'agit d'ailleurs du Règlement (CE) n° 834/2007 signé le 28 juin 2007. Cette règlementation impose des méthodes strictes de production, de transformation, de distribution, d'importation, de contrôle et d'étiquetage des produits bio. Par ailleurs, cette règlementation somme les producteurs européens à placer le logo du label bio européen sur les emballages ou les étiquettes des produits issus de l'agriculture biologique.

Les cahiers de charge
Conformément aux dispositions de l'article 42 du règlement de l'UE, un cahier de charge détermine les modalités de production. Ce dossier prend en compte l'évolution de la règlementation européenne concernant l'élevage animale. Ainsi, le CDC préconise la médecine douce et la prévention, privilégie l'entretien et le développement de la biodiversité. Ainsi, le respect de ces règlementations autorise les opérateurs à obtenir une certification en agriculture biologique venant d'un organisme agréé.

L'impact de l'agriculture biologique

Les bienfaits sur la santé et l'emploi
Les chercheurs constatent une amélioration sanitaire concernant les adeptes de produits biologiques. De plus, les consommateurs affichent moins de risque de cancer, de maladie pathogène et de surpoids. Par ailleurs, l'agriculture biologique a généré plus d'emploi que l'agriculture industrielle. La valeur ajoutée est d'autant plus fixée à environ 10 et 18 euros par hectare de culture. De surcroît, une nouvelle forme de cohésion sociale est née entre les réseaux de distribution et les points d'approvisionnement.

Les bienfaits sur l'environnement
L'usage de fertilisant organique et la rotation diversifiée accentuent la teneur en matière organique dans les sols. Ainsi, ces derniers deviennent plus fertiles. L'air et les eaux sont par ailleurs dépourvus de pesticides. Tout comme l'homme d'affaires natif de Tunisie, Tarek Bouchamaoui, les producteurs qui adoptent les méthodes de l'agriculture biologique visent à préserver l'environnement. D'ailleurs, Tarek Bouchamaoui encourage l'utilisation de central solaire dans les activités agricoles de la Tunisie pour amoindrir leur impact environnemental.